Une ode à l’hypocrisie? par Benoit Émile Michaud

Parce que  »La plus grande gueule » se veut un média participatif qui croit à l’égalité des points de vues, nous reproduisons ici la réponse d’un lecteur au texte Ôde à la connerie: le paradoxe Redskin d’Emmanuel Cree

« Dire à un homme qu’il est lâche, c’est presque toujours frapper juste » – Félix Leclerc

C’est avec déplaisir et plusieurs haussements de sourcils à la « mais il se prend pour qui lui? » que j’ai lu l’aveu du manque de rigueur et de facultés de recherche du pseudonommé Emmanuel Cree, intitulé « Ôde à la connerie : le paradoxe Redskins ». Probablement écrit suite à une fin de soirée qui s’est mal déroulée, l’auteur nous propose un voyage dans le dédale de son imbécillité afin de dénoncer la connerie qui, semble-t’-il, se trouve partout sauf chez lui, conformément au délire paranoïdo-élitiste qu’on retrouve chez tant d’adolescents.

D’abord, c’est bien beau de traiter les gens d’imbéciles, mais bon, ça n’apporte rien de nouveau et ça démontre plus son propre pédantisme et son absence d’effort intellectuel qu’autre chose. C’est une chose de dénoncer la connerie en général, c’en est une autre que d’arrêter d’être un con. Le niveau intellectuel de cet article tient certainement plus des comportements du personnage de South Park « Cartman » ou des animateurs de radio-poubelle.

Ensuite, je n’ai pas l’intention de donner un cours de Skinhead 101, mais pour le bien de la cause, je vais me contenter d’affirmer que l’assimilation des Skinheads au néo-nazisme est fallacieuse. De la même façon que tout néo-nazi n’est pas skinhead, tout skinhead n’est pas néo-nazi. À la fin des années soixante, la sous-culture comptait dans ses rangs des noirs, des arabes, etc. Il en va d’ailleurs toujours ainsi aujourd’hui, et pas besoin d’être redskin pour être un skin « de couleur ». C’est donc soit par mauvaise volonté, soit par ignorance que l’auteur assimile le terme « skinhead » au nazisme et l’opposition skinheads/redskins ne tient pas vraiment la route.

Pour terminer, tout en se présentant comme un opposant à la bêtise et en critiquant le caractère méprisant des redskins, l’ami Emmanuel tient lui-même un discours condescendant, ce qui ne peut que laisser deviner de longues années de pratique en hypocrisie.

Si j’avais un conseil à donner à celui qui utilise le pseudonyme « Emmanuel Cree », je citerais un de mes anciens collègues qui se plaisait à dire « lâche pas l’école, le jeune ».

Signé, un dude qui n’est pas un skin et que certains skins/redskins/néo-nazis n’aiment pas mais qui ne pouvait quand même pas laisser passer une telle grossièreté.

Paru originellement sur http://dixietsalvavi.wordpress.com

Précision de l’équipe de rédaction: Contrairement à ce qu’affirme M. Michaud dans son texte, à l’exception de  »Steve » personne ne publie sur cette page sous un pseudonyme. Les noms et photos de tous les écrivains sont bien les leurs.

Publicités

Laissez aller votre grande gueule...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s