La santé, pas une priorité

La santé,  pas une priorité

Menant une investigation sur l’alimentation, à savoir la corrélation entre la santé et ce qui se trouve dans notre assiette, j’ai été emmené à proposer le sujet à différents magazines, magazines qui touchent tous les Québécois et qui traitent souvent de sujets-chocs. Ces magazines sont reconnus comme des magazines qui apportent des enquêtes aux lecteurs, parfois même troublantes. Pourtant lorsque le sujet d’une enquête sur les multiples dangers que peut contenir notre assiette pour notre santé et même pour notre vie, le sujet a été plusieurs fois décliné. La raison, la plus souvent donnée, est que cela n’est une des priorités du magazine en question. J’ai été choqué de lire ces lignes. Depuis quand la santé et bien se nourrir n’est plus une priorité?

Quand l’on regarde notre monde actuel, on se rend rapidement compte que les besoins de bases ne sont plus une priorité, mais les désirs oui. Technologie, encore technologie, on voit tellement de nouveaux appareils, que l’on ne voit plus de réelles préventions en matière de santé. La célèbre phrase mieux vaut prévenir que guérir n’a plus aucun sens en 2013. On préfère miser, même dans le domaine médical sur des moyens de guérir au niveau de la recherche et de la technologie, plutôt que sur des moyens efficaces de prévenir la maladie. Les compagnies pharmaceutiques dépensent des milliers en campagnes publicitaires pour nous vendre mille et un médicaments, souvent pas plus efficaces qu’un vulgaire placebo, souvent nocif pour la santé avec des effets secondaires, et encore plus souvent déclencheur des maladies que ces médicaments sont censés guérir. Ils préfèrent miser sur des produits nocifs créant une forte dépendance, comme le Ritalin, médicament que l’on donne aux enfants hyperactifs ou qui souffrent d’un trouble de l’attention, qui est plus dangereux niveau dépendance que la cocaïne. Ces patients qui prennent des psychotropes, médicaments pour santé morale ou mentale, ont plus d’inconvénients que de bienfaits, tout comme les médicaments pour lutter contre une maladie.

On ne voit  pas vraiment de campagnes honnêtes sur la prévention des maladies graves. Et même lorsque l’on regarde de plus près, on se rend compte assez vite, que la campagne de prévention, non seulement relève de fausses données, mais est financée par la ou les compagnies responsables de la maladie elle-même. N’est-il pas ironique de voir une campagne de prévention/souscription contre l’obésité financer par des chaines de Fast-Food comme McDonald? Ou un psychiatre recommandé un psychotrope contre la dépression, financé directement par le laboratoire qui fabrique celui-ci? Pire encore, des membres de la FDA qui approuvent la mise en marché de plusieurs psychotropes, et qui sont d’anciens travailleurs de l’industrie pharmaceutique, qui ont créés ces psychotropes justement mis à l’étude? Ou de voir dans des gyms, des pubs de Fast-Food dans les vestiaires? Beaucoup de contradictions, pour une généreuse poignée de dollars.

La santé est importante, et devrait être une priorité autant pour le citoyen que pour les compagnies. Malheureusement, dans plusieurs domaines, notamment l’industrie agroalimentaire, l’agriculture industrielle et  l’industrie pharmaceutique, la santé n’est pas, comme pour ces magazines, une priorité. Pourtant, le nombre de décès liés à des troubles de santé grave comme le cancer, le diabète, les problèmes cardio-vasculaires, des maladies du système immunitaire ne cesse d’augmenter et de raccourcir les années de vie. Pourtant à voir les avancées technologiques au niveau médical et pharmaceutique on s’attend à voir le nombre de décès diminuer, mais plus on avance, plus le nombre de décès augmente, tout cela parce que l’argent a mis main basse sur la santé. Tout cela parce que notre santé n’est plus une priorité.

Publicités

Laissez aller votre grande gueule...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s