Mystique en stock

L’esprit occidental est affecté par un grave trouble; « la normose ». Ce positivisme, ce cartésianisme pourri qui sévit depuis maintenant trop longtemps annihile la dimension spirituelle et mystique pourtant essentielle à l’homme. Car à force de réclamer une explication causale à tout ce qui nous arrive et de fustiger tout ce qui semble selon cette conception comme « anormale » la raison technicienne nous accule à la négation du sujet, à la négation de cette quête d’absolu inhérente à l’homme. Vous cherchez les penseurs ? Libérez les fous de leurs asiles et enfermez-vous-y.

La science est ancrée dans un processus évolutif, mais tout aussi paradoxal que ça puisse être, se rit de ce qu’elle ne peut envisager. Pensez-vous que beaucoup de scientifique ou même d’occidentaux de manière plus globale accordent beaucoup de crédits aux autres formes de savoir telles que le chamanisme pour donner un exemple ? Ces farfelus au discours aussi incohérent qu’aberrant !

Un des vices de la mondialisation nous amène à se croire affranchis du carcan ethnocentriste alors que nous sommes encore en plein dedans. L’ouverture aux autres cultures s’étant développée dans un but purement marchand, unilatéral et sous un rapport de dominants dominés. Et parce que notre culture ne connait point l’humilité, elle se permet d’imposer au monde ses idéaux et ne retire au final rien d’autre que sa décevante hégémonie

La science est une méthodologie pour parvenir à la connaissance certes, mais n’est pas la seule. Nous diabolisons le reste, car nous diabolisons l’inconnu. L’inconnu se retrouve chez les poètes, chez les shamans, les anachorètes et autres sorciers vaudou. Au mieux, regardons-nous ça comme quelques curiosités ésotériques. Le seul intérêt que portent réellement nos doctorants sur tout ceci est au final afin de mieux piller la connaissance des plantes des tribus chamaniques. Sans leur demander bien évidemment d’où provient ce savoir qu’aucune analyse de laboratoire n’est venue expliquer ! Et si le new age est bancal à cause de son pique-nique religieux et ses dérives sectaires, il vaut peut-être mieux que ce rationalisme exacerbé qui astreint l’esprit et le vide de son essence mystique. C’est l’âme humaine contrite dans son insignifiance, pantins mécaniques garantis 70 ans !

Voilà donc pour moi ce que signifie l’adage « science sans conscience n’est que ruine de l’âme » la science désacralise et se targue de nous avoir sorti de l’obscurantisme moyenâgeux. Quelle suffisance ! Notre nuit à nous est sans doute bien plus opaque quand on voit ce que les connaissances techniques nous ont apporté. A l’ère du numérique, que sommes-nous à part des numéros ? Dans cette apogée du consumérisme que sommes-nous à part des capitaux ?

En voyant cela, je suis intimement convaincu que quelque part, il nous manque un savoir… Et c’est à nous de le redécouvrir.

Publicités

Laissez aller votre grande gueule...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s