Bruit d’bottes

« Je ne crains pas tant le bruit des bottes que le silence des pantoufles » 

                 _ Thierry Van Humbeeck

 Le confort maussade m’est anxiogène.

Le confort vide m’inquiète.

Le confort d’une société «  ben squeezée dans du fantex » me fait terriblement peur.

Le vrai confort, je le souhaite à tous. Mais je crains le faux confort, celui vêtu de fantex tissé assez serré pour nous faire croire que tout est beau, que tout est bon et que tout le monde il est gentil. Celui que les riches instances financières et politiques tentent d’implanter sur l’ensemble de la planète. Le confort conformiste. Celui qui nous donne l’illusion de la société déjà parfaite. Le confort hébétant. Celui qui vise à délégitimer tous désir de changement ou action allant à l’encontre des idées préétablies.

Dans cette réflexion sur le confort, j’en suis venue à comparer celui-ci au pacifisme; et la violence à la désobéissance. Ce simple parallèle m’a amenée à conclure que le pacifisme est loin d’être confortable, et que la désobéissance est loin d’être violente. Or, inversement, la désobéissance est fortement marquée d’un désir de pacifisme, alors que le confort ne l’est aucunement. Je m’explique.

Un petit retour en arrière est nécessaire. Le concept de la désobéissance civile, élaboré et défendu par Thoreau, se voulait un moyen de résistance pacifique et passif qui incite le citoyen à n’agir qu’en fonction de ce qu’il juge juste. Le refus de payer des taxes servant au financement de la guerre américano-mexicaine de 1847, a été le premier geste de désobéissance civile de l’histoire. Ainsi, suite aux manifestations pacifiques de Gandhi et Luther King, la désobéissance civile est restée une infraction consciente et intentionnelle servant simplement à défendre une cause de justice.

Violer la loi pour défendre nos droits est, à mon avis, une responsabilité citoyenne. Il est utile d’agir à l’encontre de la loi ou des idées préétablies lorsque les principes moraux dépassent les principes matériels et que l’acte de désobéissance enrichit le bien commun. C’est d’ailleurs ce point bien précis qui distingue la désobéissance civile de l’acte criminel, qui est, quant à lui, purement égoïste. Il s’agit donc de perturber en marge des institutions, et ce, sans faire appel à la violence ou l’intimidation envers d’autres citoyens. Résister devant la violence des forces policières, bloquer volontairement le système par des arrestations de masses, endommager les biens matériels pour réaligner le système de valeur, refuser catégoriquement la soumission à une loi injuste… Tous ces moyens restent pacifiques et ont pour objectif de miner la crédibilité des autorités et de démontrer la violence systémique et policière qui font rage dans nos sociétés.

Or, le faux confort auquel je faisais référence précédemment n’a rien à voir avec le pacifisme, mais n’est qu’un confort oisif et ignorant. Cependant, la désobéissance civile est le moyen idéal pour acquérir le réel confort, le vrai; mais tant et aussi longtemps que l’illusion de la société parfaite persistera, qu’elle cachera les vices de la celle-ci et fera taire les luttes possibles, aucun bruit de bottes ne se fera entendre. Il n’y aura que le silence des pantoufles qui s’ankylosent devant leur télévision et leur pelouse carrées.

Ainsi, à l’heure actuelle, le bruit des bottes est, à mon avis, beaucoup plus réconfortant que le silence des pantoufles. Mais malheureusement, ces temps-ci, les bottes contestataires se font silencieuses elles aussi. Ce silence me fait faire des acouphènes. J’espère donc que nos bottes vont se remettre à vibrer pour la défense de nos droits et de la justice, et ce, non pas pour mon confort auditif, mais plutôt pour réanimer l’esprit collectif sain et conscient qui existe quelque part.

 

Crédit photo Brice Dansereau-Olivier

Publicités

2 réponses à “Bruit d’bottes

Laissez aller votre grande gueule...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s