Le vieux

Ma fumée aux embrouilles

Opaques, diverses songes

Volatiles, ils 

Dansent au ciel

Ce que lui rend bien

Le clair bleuté de la lune

Tel des lèves rosées

Au souffle sec

Des vents d’hivers

Valsent au clair des mots

Ce que la langue siffle

Aux travers des persiflages 

N’est-ce pas là

L’odeur de la cigarette

Aux travers des jaunes

Tâche d’encre sur mes dents

Comme le parchemin

Des temps aux

Vieux détours 

Jaunissent

Publicités

Laissez aller votre grande gueule...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s